Accueil arrow Publications arrow Classiques... arrow ÉLOGE DU CINÉMA EXPÉRIMENTAL
 Accueil
 Nouveautés
 Publications
 A paraître
 Hors collections
 Les Introuvables
 Sine Qua Non
 Les Classiques...
 Les cahiers...
 Exemplaires de luxe
 Outils / Tools
 Les archives...
 Manifestations
 Historique
 
 News Letter
 
 Le catalogue 2013
 Bon de commande
 Distribution
 
 Liens
 FAQ
 Qui sommes-nous ? About us?
 Contactez-nous !
 

 25-04-2014
ÉLOGE DU CINÉMA EXPÉRIMENTAL   PDF  Imprimer  E-mail 
par Dominique Noguez
- Coll. Classiques de L'Avant-Garde
384 p.,  124 ill., 40,60 €
- ISBN : 978-2-912539-37-3

3ème édition - Publié en partenariat avec le Centre Pompidou.

Epuisé depuis plusiers années, le livre de référence de Dominique Noguez, reparaît dans une 3ème édition, comprenant une nouvelle préface.

Publié en 1979 par le Centre Georges Pompidou à peine inauguré, le livre comprenait déjà l'important premier chapitre consacré à la définition du cinéma expérimental, texte fondamental qui contribuera à donner une assise théorique à la notion de cinéma expérimental. Vite épuisé, l'ouvrage ne sera réédité que vingt ans plus tard, en 1999, sous l'égide des éditions Paris Expérimental. La pagination passe alors de 189 à 377 pages, s'enrichissant d'études sur le futurisme, russe ou italien, sur les Japonais et les Québécois et surtout d'un important chapitre consacré au cinéma expérimental en France depuis 1950. Parce que ce livre n'a aucun équivalent, même dans le monde de l'édition anglo-saxonne, sa réimpression avec une nouvelle préface s'impose d'autant plus aujourd'hui où le cinéma expérimental est de plus en plus reconnu comme une forme d'art à part entière, dont l'étude et la connaissance contribuent à l'écriture de l'histoire de l'art du XXe siècle.

Une histoire ? Une théorie ? Oui, et parmi les plus complètes jamais publiées sur le cinéma expérimental en France et dans le monde. Mais bien plus : un éloge.                                  

            Une histoire : des futuristes des années 10 et 20 aux cinéastes français des années 50-80, en passant par l'underground nord-américain des années 60 ou le cinéma "structurel" des années 70. Autrement dit de Dziga Vertov à Teo Hernandez, via Jonas Mekas et Andy Warhol.   

            Une théorie : Dominique Noguez, qui a particulièrement contribué à faire connaître ce cinéma en France, en propose une définition rigoureuse, fondée sur des critères esthétiques et économiques.  

             Mais surtout un éloge : l'écrivain prête la main au critique pour donner à ce livre érudit le relief du plaisir, de l'humour et de l'enthousiasme.  

 

Ecrivain (Les Derniers Jours du monde, 1991 ; Amour noir, prix Femina 1997, Comment rater sa vie en onze leçons, 2002, etc.), Dominique Noguez a été professeur d'esthétique à l'université de Paris 1. Critique à L'Art vivant dans les années 1970, il a été l'un des premiers en France à parler du cinéma expérimental. Les éditions Paris Expérimental ont réédité en 2002 sa thèse Une renaissance du cinéma : le cinéma "underground" américain [1985], et fait paraître en 2010 un recueil de textes sur le cinéma intitulé Cinéma &.    

 

 

Cet éloge ne laisse pas de transporter    Art Press

Une bible    Bref

Un ouvrage incontournable    Turbulences Vidéo

Une mémoire du cinéma expérimental    Ciné-Regards

Un livre théorique précieux, voué au culte du « plaisir partagé »

Critique d’Art

Dernier état — quasiment exhaustif — de la question

Le Nouvel Observateur

Très important ouvrage — Libération

Un précieux instrument de travail    Cahiers du Cinéma

The book is truly handsome and contains unique information

— The Paris Free Voice

 

Prix du Livre Art et Essai 2000 décerné par le Centre National de la Cinématographie     

 

 

Presse :

J'en vois déjà certains faire la grimace et s’apprêter à fuir à la simple évocation du terme « cinéma expérimental ». Et pourtant, ce cinéma longtemps ignoré des histoires officielles du septième art et diffusé en catimini par quelques rares amateurs (dont Henri Langlois qui fut l’un de ses premiers défenseurs et qui entreprit de conserver les œuvres) ne se réduit pas aux grattages de pellicules (pourtant géniaux) de Len Lye ou Norman McLaren ou aux films fleuves d’Andy Warhol (le plan fixe de 8 heures sur l’Empire State building). Avec Eloge du cinéma expérimental, Dominique Noguez entreprend de montrer la diversité de ce cinéma marginal en définissant d’abord ses contours fluctuants puis en retraçant les grandes lignes de son histoire paradoxale. Et disons-le tout net, il s’agit d’un des livres les plus captivants et les plus passionnants qu’on puisse lire en ce moment, même si le terme n’est sans doute pas tout à fait adéquat dans la mesure où il s’agit de la troisième édition d’un ouvrage d’abord paru à la fin des années 70. [...]

Vincent Roussel sur le site Kinok.com:
http://www.kinok.com/index.php?option=com_content&view=article&id=487:critique-de-livre-eloge-du-cinema-experimental-de-dominique-noguez&catid=40:livres

 Nous recommandons l'achat de de document exceptionnel à tous les étudiants, professeurs, cinéphiles qui ne le connaîtraient pas encore.

A. V. [Alain Vollerin], Mémoire des arts n° 87, mai-juin 2011.


 
Go to top of page  Accueil | Nouveautés | Publications | Les archives... | Manifestations | Historique | News Letter | Le catalogue 2013 | Bon de commande | Distribution | Liens | FAQ | Qui sommes-nous ? About us? | Contactez-nous ! |

© 1999 - 2014 Paris Expérimental (Association Loi 1901) Tous droits réservés | All rights reserved
Site édité avec le concours du Centre national du livre.

Design/Code :: xos, Fobia
based on Mambo 4.5, PeekLime